Prendre Le Temps d'être Présent

Ce n'est pas seulement un style de vie, c'est une toute nouvelle perspective

Il peut être difficile de ralentir dans le monde 

Ouf, La dernière année m’a ramassée tel un raz de marée. Être nouvellement maman et être propriétaire d’une petite entreprise, ça en fait des tâches à accomplir en l’espace de 24 heures. J’ai l’impression d’être sur l’automatisme depuis la naissance de mon petit et de vivre sur l’anticipation des tâches du lendemain sans prendre conscience du temps qui passe. Par chance, il y a les petits bisous de mon petit pour m’ancrer au moment présent le temps d’un instant, pourtant l’appel de la productivité me déracine assez vite pour me ramener à ma "To-do" liste toujours grandissante. 

Et le 14 septembre, je reçois un courriel de BESIDE Habitat pour m’inviter à séjourner quelques jours dans un de leur chalet pour expérimenter la destination. Comme on dit, il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous dans la vie. Ce tête-à-tête avec la nature était prévu. Alors, c’est privé de sommeil et quelque peu à bout de souffle que j’ai hardiment accepté al’invitation. Je ne m’étais pas fait prier, de ce séjour, j'en avais vraiment besoin.

L’automne est d’habitude pour ma compagnie et moi propice à la lenteur et l’appréciation du temps, parce que c’est le calme avant la tempête. Le temps des fêtes est notre tempête chez Apprenti Ôr’ganik, une tempête toujours bien accueillie par le portefeuille de la compagnie et celui de la famille, mais qui nous amènent à réfléchir sur cet élan frénétique de consommation. L’automne est le moment où l’on s’arrête, pèse pause et que l’on replonge dans les valeurs de la compagnie pour pouvoir se créer notre propre équilibre, notre Yin and Yang à nous pour braver la polarisante saison des fêtes. Cette année, si ce n’était pas de cette invitation, on ne l’aurait pas pris cette pose parce que nos responsabilités de nouveaux parents ont quelque peu tassé certaines tâches moins urgentes d’ Apprenti Ôr’ganik. On n'a pas encore tout à fait maîtrisé l’art de jongler.

 '' Je crois fortement que les lieux nous communiquent, c’est leur cloison qui nous entourent, nous protègent et nous enveloppent, ils ont certainement un impact et une influence sur notre état d’être. ''

C'est le 17 octobre que l’on est parti en famille chez BESIDE habitat Et ce fut toute une rencontre. On avait une leçon à retenir de séjour, de cet espace. Un écrit philosophique du Tao Te Ching dit "Lorsque l'élève est prêt, le professeur apparaît." Surmené, nous avions besoin de réapprendre à ralentir, de réapprendre à vivre du présent. En rentrant chez BESIDE c’est comme si le temps s’écoulait doucement, d’une lenteur agréable qui laisse le temps se vivre. Ce qui, en parallèle, nous a fait réaliser que l’on avait perdu pied sur l’espace temps, on ne vivait plus, on survivait sur les projets de demain. Vivre c’est être là corps et âme et recevoir l’instant qui passe qu’une fois comme un cadeau. Il y a deux façons de faire l’amour, on peut être là physiquement et avoir la tête ailleurs, comme qu’on peut décider de vivre pleinement de la force de cet instant, d’être présent de tous nos sens. Je veux vivre ma vie comme je veux faire l’amour. Exister comme il faut. Être là pour de vrai. J’ai ce genre d’enseignement, de retour aux sources lorsque je marche seul en nature. C’est pour dire à quel point mon chalet cohabitait de manière si harmonieuse avec la nature environnante, un échange et un beau respect entre l’homme et la terre. Je crois fortement que les lieux nous communiquent, c’est leur cloison qui nous entourent, nous protègent et nous enveloppent, ils ont certainement un impact et une influence sur notre état d’être. Ce que j’avais à apprendre de ce lieu, c’est de vivre tout simplement. Demain n’existe que réellement dans notre esprit. On en avait grandement besoin de cette leçon. Comme je l’ai dit plus haut, il n'y a pas de hasard que des rendez-vous.

Et la nature nous invite toujours.

Pour en apprendre plus sur BESIDE habitat, c'est ici

Author

Alexe, Founder

Availability